Comment gérer ces deux semaines cruciales dans le cadre de la préparation aux concours ? Olivier Sarfati, le directeur de MyPrepa, nous livre ici les 5 précieux conseils qu’il donne à ses étudiants pour organiser leurs vacances d’hiver.

C’est une interrogation récurrente et porteuse d’inquiétude, voire d’angoisse : comment optimiser les deux longues semaines de vacances d’hiver qui nous rapprochent un peu plus des concours (blancs ou pas) ? Voici quelques conseils tirés de mon expérience de l’accompagnement d’étudiants :

Conseil n°1 : faites une pause

Hier encore, je donnais cours aux carrés ECE2 de MyPrepa et le constat était patent : les étudiants sont fatigués. Les concours, blancs ou pas, approchent sérieusement, la grisaille s’éternise, les mauvaises notes pointent encore parfois le bout de leur nez : tous les ingrédients sont réunis pour faire monter le stress. Je vous conseille très vivement dans ce contexte de faire une pause de quelques jours en début de vacances. Pas une demi-pause où toutes les heures, vous consultez vos fiches. Non, une pause, une vraie : sorties, sports, weekend entre amis au ski ou ailleurs. Une vraie déconnexion donc. Le temps de recharger réellement les batteries et refaire le plein d’énergie et d’envie. Pour les cubes, cette étape est primordiale car vous commencez sérieusement à en avoir marre ! Retrouvez l’envie de travailler en quittant réellement l’univers prépa pendant quelques jours. Vous verrez, l’énergie reviendra.

Conseil n°2 : construisez un planning de travail

Ce conseil a été longuement documenté dans plusieurs articles de MyPrepa News. En voici un pour vous rafraîchir la mémoire : 6 conseils pour optimiser ses progrès pendant les vacances de la Toussaint

En février, il s’agit vraiment plus que jamais d’entamer le cycle de révision de tous les chapitres vus précédemment.

En bizuth, il faudra reprendre les notions du début de l’année.
En carré ou cube, il faudra évidemment bien reprendre les chapitres de première année, souvent négligés par les étudiants qui pensent s’en sortir en ne les révisant qu’à l’approche des révisions…

Conseil n°3 : procédez par blocs thématiques

Là encore, ce conseil a déjà largement été mentionné mais enseigner, c’est répéter ! La mémoire a besoin de temps pour assimiler les informations. Et plus on insistera sur une période courte sur des notions qui posent problème, plus ces notions seront assimilées. Hier encore, en séance, une étudiante me disait avoir du mal avec les subtilités de la résolution de systèmes linéaires : « je ne me souviens jamais à quel moment il faut distinguer des cas ? » me demanda-t-elle. Je lui demandai alors si elle avait déjà consacré deux jours entiers su ce chapitre. « Non, je n’en fais que de temps en temps, quand un système se présente à moi »… Je lui fis alors comprendre qu’il fallait « prendre le taureau par les cornes » et consacrer plusieurs jours sur un seul chapitre qui pose problème pour pouvoir durablement désamorcer tous les blocages.

Que vous soyez en bizuth, carré ou cube, la problématique reste la même : identifiez les chapitres, dans toutes les matières, qui vous mettent en difficulté et fixez deux ou trois séances d’affilée dans votre planning de travail pour en avoir fait le tour.

Conseil n°4 : adoptez le mode concours

Les concours et CB approchent. Il faut donc répliquer les conditions qui vous attendent prochainement. Dès lors, prenez votre chronomètre et travaillez sous la contrainte du temps en permanence. Rédigez comme si c’était le vrai concours et, dans les matières littéraires, relisez-vous pour corriger les coquilles et fautes d’orthographe. En maths, il faut alterner les niveaux de difficulté : type Ecricome, type EDHEC-EML, et type HEC-ESSEC en allant du plus simple au plus complexe. Et, là aussi, mettez-vous en conditions et faites de vrais blocs d’exercices, sans aller voir la correction. Vous reprendrez alors la correction dans un second temps, après avoir longuement réfléchi sur les sujets.

Conseil n°5 : développez un mental de champion

Il est encore temps de se mettre dans le « mindset » d’un champion sportif. Pour cela, développez les techniques de respiration abdominale. Des vidéos Youtube abondent sur le sujet. Et soyez dans la posture de « l’ici et maintenant » : ce qui compte, c’est de prendre du plaisir sur l’instant, pas de se projeter en permanence en ruminant la question : « vais-je y arriver ? la marche n’est-elle pas trop haute ?... » Toutes ces questions vous grignotent de l’énergie alors qu’au contraire, il faut se concentrer sur le micro-présent. Et la respiration abdominale ainsi que toutes méthodes méditatives vous y aideront. Enfin, réalisez la chance que vous avez d’être en prépa. Bientôt, ce sera fini et vous regretterez ces années de construction intellectuelle alors profitez-en jusqu’au bout.

Soyez exemplaires dans le respect de ces conseils et les résultats viendront. Bonne chance pour ces deux semaines palpitantes qui vous attendent !

.