Résumé de l'article

Vous êtes peut-être à la recherche d’avis ou de témoignages sur la prépa ECS du lycée Thiers à Marseille. Chez MyPrepa, nous avons la chance d’accompagner les étudiants de toutes les prépas de France. Dans cet article, Olivier Sarfati, directeur de MyPrepa, témoigne, donne son avis et dresse le portrait de quelques étudiants du lycée Thiers qui ont brillamment intégré HEC, l’ESSEC ou l’ESCP Europe et qu’il a eu la chance de coacher.

J’ai découvert le Lycée Thiers de Marseille quand j’étais à HEC : Daniel, un camarade devenu ami avait fait sa scolarité jusqu’au bac dans ce lycée mais avait fait le choix de monter à Paris pour faire sa prépa. Un calcul que font beaucoup d’étudiants de province qui souhaitent optimiser leur chance aux concours. A cette époque, je ne savais évidemment pas encore que mon métier allait consister, en partie, à infléchir cette tendance. Comment ? En créant un accompagnement complémentaire entièrement en ligne permettant aux étudiants de toute la France de décupler leurs chances d’intégration.


A Thiers, de plus en plus d’étudiants font le choix de rester dans leur région natale tout en s’appuyant sur notre accompagnement annuel. L’an dernier, sur le concours BCE 2018, nous accompagnions trois étudiants du lycée Thiers en ECS : deux sont aujourd’hui à l’ESSEC et à l’ESCP, le troisième a eu l’admissibilité à l’EML et préfère cuber. Il est aujourd’hui major de sa prépa et aura, sans doute, une parisienne. Comme cet étudiant avait déjà fait deux ans chez MyPrepa et qu’un coaching ne dure généralement pas plus de deux ans, nous avons choisi de lui offrir gratuitement l’accompagnement annuel pour cette dernière année.


L’année d’avant, sur le concours BCE 2017, c’était Margot et Maxime qui avaient fait le choix de nous faire confiance. Margot a décroché l’ESCP avec une belle pugnacité, notamment en maths. Maxime, quant à lui, a eu HEC en terminant dans les 50 premiers avec des moyennes d’exception en maths et en culture générale, grâce notamment à l’accompagnement annuel en maths et au module de dissertation parfaite qui permet aux étudiants de décrocher 16/20 de moyenne. Contrairement à la pensée commune, la culture générale, telle que nous la travaillons chez MyPrepa, n’est pas une épreuve aléatoire… Maxime, pourtant, avait des doutes à quelques mois du concours. Je me souviens notamment d’une conversation que nous avons eue à quelques mois du concours face à des résultats en stagnation : « Maxime, fais-moi confiance, la méthode MyPrepa va marcher aux concours. Garde le cap car les aléas et les stagnations passagères sont fréquentes en prépa. Il ne faut pas paniquer et rester concentré sur la stratégie fixée ensemble ». Car les étudiants de prépa, même nos étudiants, l’oublient trop souvent : les résultats en stagnation en prépa sont logiques, notamment en maths, puisqu’à chaque nouveau DS, on aborde un nouveau chapitre qu’on ne maîtrise pas encore parfaitement au moment de l’évaluation. Mais au concours, tout se met en place et nos étudiants sont souvent surpris d’observer qu’ils y récoltent les meilleures notes de leurs deux années de prépa !
Maxime en parle dans cet article et dans cette vidéo.


Sur le concours BCE 2016, c’est Nolwenn que nous avons eu le plaisir d’accompagner jusqu’à l’ESSEC. Je la revois encore me solliciter régulièrement sur les choix qu’elle devait faire en maths : « puis-je t’envoyer la liste des sujets que me donne mon prof afin que tu me dises lesquels sont vraiment fondamentaux pour le concours ? ». Nolwenn avait un tempérament de feu et une grosse énergie. Quel plaisir de l’avoir coachée ! En géopolitique aussi, elle doutait car ses notes de DS n’étaient pas encore suffisantes. Et une fois de plus, la stratégie fixée lors des séances de coaching en géopolitique lui ont permis d’obtenir ses meilleurs résultats dans cette matière le jour du concours. Voici son témoignage et le détail de ses notes aux concours dans cet article.


La conclusion de ces expériences d’anciens MyPrepa venant de Thiers est assez simple : lorsqu’on est bien coaché, intégrer une école du top 3 est vraiment possible et nul besoin de monter à Paris pour cela, surtout lorsqu’on habite Marseille ! Historiquement, environ 70% des étudiants MyPrepa venant de cette prépa ont fini par intégrer le top 3.
Pourquoi pas vous ?