Résumé de l'article

Vous êtes peut-être à la recherche d’avis ou de témoignages sur la prépa ECS et ECE du lycée Kléber à Strasbourg. Chez MyPrepa, nous avons la chance d’accompagner les étudiants de toutes les prépas de France. Dans cet article, Olivier Sarfati, directeur de MyPrepa, témoigne, donne son avis et dresse le portrait de quelques étudiants du lycée Kléber qui ont brillamment intégré HEC, l’ESSEC ou l’ESCP Europe et qu’il a eu la chance de coacher.

J’ai eu la chance d’accompagner des premiers étudiants du lycée Kléber de Strasbourg pour la première fois juste avant que nos préparations aux concours basculent entièrement en ligne. Il s’agissait de Nicolas et Emma. C’était en 2013. Nicolas était en ECS tandis qu’Emma était en ECE. Je n’ai pas été déçu : les deux eurent la chance d’être admis à l’ESSEC alors que les classements annonçaient qu’en 2014, seuls 4 étudiants de Kléber sur 93 en ECS et 4 sur 39 en ECE à avoir réaliser cette performance. Ils avaient de quoi être fiers, d’autant plus qu’ils n’étaient pas particulièrement brillants au démarrage du coaching. Depuis d’autres étudiants du lycée Kléber nous ont accordé leur confiance. Voici donc une petite galerie de portraits inspirants.

Emma (Lycée Kléber ECE, admise à l’ESSEC) : une discipline de fer et un self-control remarquable


Emma était venue nous solliciter au milieu de sa première année (chez MyPrepa, les inscriptions aux formules annuelles et aux stages sont possibles toute l’année). Au lycée Kléber, elle était en difficulté dans toutes les matières : en maths bien sûr, comme la plupart des étudiants qui viennent à notre rencontre, mais aussi dans les autres matières. Elle me faisait lire ses copies en économie (ESH), en anglais et en culture générale, et cela manquait de cadrage méthodologique, de style, de précision orthographique et grammaticale… On avait du pain sur la planche. Mais une caractéristique intéressante se dégageait de la personnalité d’Emma : elle était calme et semblait sereine, déterminée. En son for intérieur, cela devait sans doute secouer mais rien ne transparaissait de l’extérieur. Aux concours BCE, le self-control et la maîtrise de ses émotions sont des qualités importantes donc j’avais confiance. Et en carré, l’éclosion d’Emma à Kléber et chez MyPrepa se fit jour. Quel plaisir ! En maths, lors des séances de vacances, elle proposait de plus en plus d’idées sur des questions parfois difficiles et avec une rigueur toujours plus grande.


A quelques mois du concours, je lui ai proposé de rester chez elle et d’être l’une des premières étudiantes à découvrir LiveClass, notre plateforme de cours en ligne et en live que nous utilisons depuis 2014 avec tous nos étudiants. Elle accepta et mes intuitions se confirmèrent : sa rédaction en maths était vraiment devenue parfaite !  (Alors qu’en présentiel, je ne voyais qu’épisodiquement la rédaction des élèves, là, sur la plateforme LiveClass, on peut voir en direct la rédaction de tous les étudiants). Quel progrès en un an de coaching ! Aux concours, mes intuitions se confirmèrent : admise à l’ESSEC !

Voici le relevé de notes d’Emma :

Et voici le témoignage qu’elle a gentiment rédigé pour parler de MyPrepa : ICI.

Enfin, voici son témoignage vidéo en intégralité : ICI.

Face à un tel talent, Emma a rejoint pendant 1 an l’équipe de professeur MyPrepa : elle s’est occupée des ECE 1ère année.

Nicolas (Lycée Kléber ECS, admis à l’ESSEC) : la force de l’esprit critique

Plutôt discret pendant les séances, Nicolas venait aux stages de vacances à Paris et montrait un vrai sens critique lors des séances : lorsqu’il ne comprenait pas ou qu’il n’était pas d’accord, il le disait, et c’était exactement l’état d’esprit à adopter. D’expérience, plus on participe, plus on désamorce les blocages éventuels. Nicolas l’avait bien compris. En revanche, parfois Nicolas se laissait emporter par sa boulimie de sujets et son envie de tester ses limites. Au téléphone, il me fit un jour : « Olivier, je suis inquiet, j’ai fait le sujet de maths HEC 2003, sur l’algèbre bilinéaire et franchement, je n’ai pas compris grand-chose ». Nicolas venait de s’aventurer sans me le demander sur l’un des sujets les plus difficiles de l’histoire du concours… « Nicolas, qu’est-ce qu’il t’a pris de te lancer dans ce sujet infaisable ! Concentre-toi sur les sujets de tes professeurs et sur ceux que l’on voit ensemble en stage ECS et cela suffit amplement ! ».

Aux concours, Nicolas a fini par être admis à l’ESSEC avec des performances inégales mais avec une répartition parfaite pour l’ESSEC : 18/20 en culture générale, 12.3/20 en maths 1 ESSEC, 15.4 en maths 2 CCIP et 16/20 en géopolitique ESSEC. Le frère de Nicolas est actuellement en train d’être coaché par MyPrepa. En espérant que le petit frère fera aussi bien que le grand !

Aurélia (lycée Kléber ECS, admissible HEC, admise à l’EML) : la résilience par excellence

J’ai eu la chance d’accompagner Aurélia sur notre stage d’été et pendant sa deuxième année de prépa à Kléber en ECS. Chance car la traversée qu’Aurélia a dû endurer était exceptionnellement difficile et j’ai tendance à adorer les challenges ! Aurélia était d’une nature introvertie mais très appliquée. Le format cours en ligne sur LiveClass lui convenait bien car elle pouvait rester en toute discrétion chez elle sans que les autres de la prépa Kléber ne le sachent (plusieurs étudiants de Kléber en ECS et en ECE suivaient notre formation cette année). Néanmoins, ce n’était pas facile en séance car elle n’osait pas toujours. Je devais aller la solliciter régulièrement.

Mais c’est surtout dans le courant de l’hiver que les choses se sont très sérieusement corsées : décès de ses deux grands-parents à une semaine d’intervalle et dans des conditions sordides sur lesquels je ne m’étendrai pas. Aurélia était ravagée. Pour avoir perdu – dans des conditions plus classiques – mes grands-parents à un mois d’intervalle, je devinais quelque peu son état. Pour les concours BCE 2016 en carré, Aurélia n’a donc pas eu l’école de son choix mais avec tout de même des résultats très prometteurs : 13.5/20 de moyenne en culture générale, 14.5/20 aux maths de l’EM Lyon, 13.4/20 aux maths 2 CCIP, 13 en géopolitique ESSEC et puis globalement autour de 12-13 de moyenne. Aurélia a choisi de cuber et a finalement eu en 2017 HEC à l’admissibilité et finit par décrocher l’EM Lyon à l’admission. J’étais à la fois ému et très heureux pour elle. Aurélia nous a montré que la résilience était possible en prépa et son histoire nous invite à relativiser nos petits tracas quotidiens.

Matthieu Alfré (Lycée Kléber ECS, admis à HEC en 2007, professeur chez MyPrepa) : la bête de concours et le talentueux pédagogue

Je ne pouvais pas terminer cette galerie de portrait sans parler de Matthieu Alfré qui assure les cours de géopolitique et d’anglais chez MyPrepa. Disons-le en toute tranquillité : Matthieu n’a pas eu besoin de MyPrepa pour intégrer brillamment HEC en 2007. Il y a généralement une quinzaine de candidats par an aux concours BCE qui intègrent sans trop souffrir et qui n’ont pas besoin d’accompagnement complémentaire. Matthieu en faisait partie et a intégré HEC tout en haut du classement. Il a eu Sciences Po Paris par la suite ainsi qu’un master en philosophie à la Sorbonne : une vraie bête de concours !

Mais, souvent, les étudiants très brillants ont du mal à se muer en pédagogues car ils ne voient pas aussi bien que les étudiants laborieux les schémas mentaux qu’il faut activer pour comprendre la complexité. Matthieu, lui, n’est pas tombé dans cet écueil et présente toutes les qualités du grand pédagogue : il est à la fois calme et dynamique, tenace et très structuré, chaleureux, passionné par les matières qu’il enseigne, curieux et empathique. Il a aussi cette dose suffisante d’autorité pour tenir ses élèves. Last but not least, Matthieu est un excellent auteur qui contribue régulièrement aux ouvrages de la collection MyPrepa : plusieurs éditions de l’ouvrage « le meilleur de l’actualité », et plus récemment deux ouvrages de géopolitique pour ECS1 et ECS2 qui deviendront des références (et qui sont déjà meilleures ventes sur Amazon).

Retrouvez l'article qui présente ses ouvrages : ICI.

Vous l’aurez compris, j’ai un petit faible pour les étudiants du lycée Kléber !