Résumé du film

Le film met en lumière un épisode décisif de l’histoire : la décolonisation de l’Inde en mars 1947. Tout d’abord, nous assistons à la nomination difficile de celui qui sera le dernier vice-roi des Indes, Lord Mountbatten. En effet, la dure tâche qui lui revient était sans cesse refusée par ses prédécesseurs, mais celui-ci a pour mission de préparer une bonne fois pour toutes l’indépendance indienne. Toutefois, les négociations sont beaucoup plus ardues que prévues en raison du contexte religieux difficile. Les spectateurs assistent au déchirement du pays entre les musulmans, les sikhs et les hindous à travers l’idylle impossible de deux jeunes, Jeet et Aalia, travaillant au palais et obligés de faire un choix lors de la partition du pays entre l’Inde et le jeune État du Pakistan.

Comment s’en servir en géopolitique ?

En étant en prépa, j’avais assez de mal à comprendre cet épisode compliqué qui pouvait être résumé en plusieurs pages sur mes fiches. Il y a peu de temps, j’ai décidé de regarder ce film afin de mieux visualiser ce qu’il s’était passé dans les faits. Je n’ai pas été déçue, et j’ai décidé de vous faire une fiche d’analyse afin de vous permettre de vraiment comprendre ce conflit si important.

  • La décolonisation
    Après 300 ans de domination anglaise, il est certain que la tâche de mettre fin à une si longue période n’allait pas être de tout repos. En effet, le joyau de la couronne britannique a vécu un véritable traumatisme à cette période. Après la seconde guerre mondiale, il devient très difficile de maintenir l’Inde dans l’empire colonial britannique : l’Inde connait une famine terrible en 1943 et des attentats sont fréquents. Le parti du Congrès prend dès lors une place décisive en Inde et Nehru et Gandhi, qui font partie des élites du pays ayant été formées en Angleterre, deviennent deux des figures de la lutte pour l’indépendance. Toutefois, ceux-ci doivent affronter le leader musulman Ali Jinnah qui refuse tout accord ne reconnaissant pas le Pakistan, tandis que Nehru et Gandhi sont favorables à un pays unitaire sans distinction religieuse. Après des négociations difficiles arbitrées par Lord Mauntbatten, la partition est finalement acceptée et l’indépendance est accordée en 1947, mais si celle-ci est consentie, elle n’est pour autant pas contrôlée par les Britanniques et le chaos prend vite le dessus.
  • Les frontières
    Dans le film, la scène où Sir Cyril Radcliffe est chargé de tracer la nouvelle frontière délimitant le Pakistan peut être vue de manière assez incroyable. Un seul trait de stylo lui servira à délimiter une frontière, qui va pourtant devenir effective après une étude terrain rapide et incomplète. La décision est prise de telle manière : les territoires peuplés à majorités de musulmans deviennent les terres du Pakistan, nouvel État qui sera morcelé en deux entités séparées par 1700 km. (note : le Pakistan oriental fera plus tard sécession du Pakistan pour devenir le Bangladesh en 1971)



    Aujourd’hui encore, les rapports entre le Pakistan et l’Inde sont très tendus et les passages sont strictement limités. De plus, la région du Cachemire reste un sujet épineux et aucun consensus n’a été trouvé sur le tracé de la frontière. La frontière entre les deux pays est l’une des plus surveillées au monde et reste encore aujourd’hui un sujet de discorde entre les deux états.
  • Les migrations
    La décision de Lord Mountbatten va provoquer l’un des plus grands déplacements de population de l’Histoire, et ses conséquences perdurent encore aujourd’hui. En effet, la partition mettra sur les routes plus de 10 millions de personnes voulant rejoindre l’État religieux qui leur « correspond », et un million d’entre elles aurait péri durant le trajet. Des milliers de personnes ont été obligées de laisser leurs habitations et leurs biens afin de rejoindre l’autre côté de la frontière, abandonnant de ce fait leurs terres et prenant le risque d’être abattues en chemin. La fin du film a lieu dans un camp de réfugiés, où les deux amants se retrouvent finalement. La scène nous dévoile un camp aux conditions extrêmement difficiles, et où les corps malades et affamés se succèdent.

En résumé :

En quelques mots : Le dernier vice-roi des Indes décrit la difficile décolonisation indienne et le plan de partition qui donnera naissances aux trois États que nous connaissons aujourd’hui : l’Inde, le Pakistan et le Bangladesh. Si les frontières et les migrations sont définitives, le conflit reste toujours palpable et cet épisode a fortement marqué les différents États.

Pour aller plus loin :

  • De manière générale, sur l’Inde, je conseille L’équilibre du monde de Mistry. Un classique qui vous plonge au cœur de l’Inde à travers les yeux de différents personnages constituant une même nation.
  • Les Voix de la Partition Inde-Pakistan de Urvashi Butalia : une vision individuelle de ce gigantesque traumatisme de la partition, pour donner la parole à tous les oubliés des comptes rendus historiques.