Résumé de l’article

Si la dissertation de Géopolitique te fait peur, alors ces articles sont fait pour toi ! Dans cette première partie de l’article « Comment rédiger une bonne dissertation de géopolitique ? », je te détaille les principales étapes à suivre pour rédiger une bonne dissertation ! C’est parti…

Etape n°1 : Comprendre le sujet

Il faut d’abord délimiter le sujet sur les plans géographiques et chronologiques
  1. Les limites géographiques. Définissez-les dans l’introduction de la dissertation, surtout dans les sujets aux frontières géographiques incertaines ou ambiguës.
  2. Les bornes chronologiques. Deux cas de figures peuvent se présenter :
    • Soit les bornes chronologiques apparaissent clairement dans le libellé du sujet (Ex : « Croissance économique et progrès social dans les PDEM entre 1945 et 1973 » ou « Les Etats-Unis et le monde depuis 1945 ») et il s’agit alors de préciser leur signification dans l’introduction.
    • Soit il n’y aucune borne et il s’agit alors de choisir les bornes les plus pertinentes en fonction de la problématique choisie, et là aussi d’expliquer son choix.
Il faut ensuite analyser les termes du sujet

Il est indispensable de repérer le(s) mots important(s) du sujet pour ensuite le(s) définir en introduction (souvent, presque tous le sont !). A noter que les nuances que tu apporteras aux mots clefs donnera sa force à ta dissertation.

Etape n°2 : Définir la problématique

Une problématique est une question qui prête à débat en soulignant ce qui est en jeu. Souvent, elle vient naturellement lorsque l’on a bien fait son travail de définition des termes du sujet, ce qui implique bien connaitre son cours..

Remarques :

  1. La problématique est indispensable au devoir et son absence, qui est souvent soulignée dans les rapports de jury de concours, est fortement pénalisée
  2. Elle doit être claire car elle guide le raisonnement de la dissertation. Evite les problématiques multiples ou confuses !
  3. La réponse à la problématique ne doit pas être trop évidente (la problématique doit poser un vrai problème)

Etape n°3 : Elaborer un plan détaillé

Je te conseille de penser aux plans classiques (que je détaille dans Comment rédiger une bonne dissertation de Géopolitique ? – Partie III) pour élaborer rapidement la structure de ton devoir. Tu dois pouvoir rédiger en une phrase les intitulés des grandes parties.

Pour les sous-parties et les sous-sous-parties, mobilise tes connaissances en allant des idées les plus générales aux réflexions sur des thèmes plus précis. Procéder de la sorte te permettra de vérifier que tu n’as pas oublié d’éléments importants et de gérer ton temps de rédaction.

Etape n°4 : Rédiger ta dissertation

Ta dissertation doit se composer d’une introduction, de trois parties et d’une conclusion.

L’introduction

L’introduction est la vitrine de ton devoir car c’est la première chose que voit ton correcteur. Il se fera souvent une idée de ton niveau et de la qualité de ce qui suit sur ces premières lignes donc il convient d’apporter un soin particulier à la rédaction de celle-ci.

Je mettais toujours dans mes introductions les éléments suivants :

  1. Je commençais l’introduction par une phrase d’accroche qui me permettait de susciter l’attention de mon correcteur. Cette accroche peut être une citation, un fait d’actualité, un chiffre ou un événement historique. Peu importe la nature de cette accroche, il faut juste qu’elle soit cohérente avec le sujet et qu’elle marque les esprits !
  2. J’analysais et définissais soigneusement ensuite les termes du sujetstrong>. Plus mes définitions étaient précises plus j’arrivais à faire ressortir les différents aspects du sujet pouvant mener à la problématique.
  3. Je rédigeais ensuite ma problématiquestrong> le plus souvent sous la forme d’une phrase interrogative.
  4. J’annonçais ensuite mon planstrong> en deux / trois phrases courtes en soulignant les enchaînements avec des connecteurs logiques (cependant, donc…). Attention, évite les formules lourdes comme : « Dans une première partie… » ; « Premièrement… » ; « Nous allons voir… » !
Le développement

Présente ton devoir de manière claire

Le correcteur des concours passera ses journées à corriger son paquet de copies et tu le mettras dans de bonnes dispositions si ta copie est lisible et bien aérée. Par exemple, je sautais 6 lignes entre mes grandes parties (que je commençais toujours par un alinéa), 3 entre mes sous-parties et 1 entre mes sous-sous-parties.

Montre en permanence que tu cherches à démontrer et à argumenter

J’essayais d’avoir au moins un argument par sous-partie que je confrontais aux précédentes et que j’illustrais par un ou deux exemples. L’idée est de montrer à ton correcteur que tu ne récites pas ton cours bêtement mais que tu l’utilises pour nuancer et progresser dans ton raisonnement.

Soigne ton style

Essaye le plus possible de rédiger avec des phrases courtes Sujet/Verbe/Complément en évitant autant que possible les subordonnées et les parenthèses. Cela évitera à ton correcteur de s’y reprendre à deux fois pour comprendre ta phrase.

De la même façon évite tout ce qui pourrait l’agacer comme le vocabulaire pédant, les fautes d’orthographe, les clichés, les jugements moraux, les anglicismes… Si le fond reste le plus important, la forme joue beaucoup le jour du concours !

Conclusion

Je te conseille de rédiger ta conclusion au brouillon juste après l’introduction. En effet, cela me permettait d’être sûr dans tous les cas de pouvoir la rédiger avec soin à la fin du devoir.

Je mettais toujours dans mes conclusions les éléments suivants :

  1. Une réponse à la problématique en une phrase ou deux
  2. Un bilan des 2/3 arguments principaux de la dissertation
  3. Une ouverture

A retenir :

Les 4 quatre grandes étapes à suivre pour rédiger une bonne dissertation de géopolitique sont les suivantes :

  1. Comprendre le sujet en délimitant ses limites géographiques et chronologique et en définissant ses termes
  2. Définir une bonne problématique soulevant tous les enjeux découlant de la définition des termes
  3. Elaborer un plan détaillé en utilisant les plans classiques et en mobilisant tes connaissances
  4. Rédiger ta dissertation avec une présentation aérée et un style clair en apportant un soin particulier à l’introduction et la conclusion