Méthode d’HGG appliquée avec sujet corrigé

Avertissement : Essayer de faire le sujet (Analyse des termes, cadre chronologique et historique, problématique, plan détaillé, introduction rédigée et éléments de conclusion) avant de regarder la correction proposée

Résumé de l’article

Cet article a pour vocation de donner un cadre méthodologique appliqué au traitement d’un sujet d’Histoire-géographie et géopolitique du monde contemporain (pour les ECS). Il est ponctué de Rappels « Rapport de Jury » (afin de rappeler les enjeux de l’exercice), d’ « astuces » (pour les définition, la problématisation, le plan, l’organisation des brouillons et même la rédaction) et de « conseils de correcteurs ». Le document est divisé en 5 à 6 parties qui mettent en valeur les étapes de la réflexion, des rappels du stade de la réflexion sont signalés au fil du sujet.

Sommaire

Analyse des termes du sujet
Problématique/Idées de conclusion/Plan
Introduction rédigée
Carte
Légende
À retenir - l’essentiel autour des recommandations du jury

 

Analyse des termes du sujet

Rappel « Rapport de Jury » (ESCP 2008)


L_amerique_latine_une_emergence_plurielle_1.jpg

« Amérique latine » : Ensemble de pays du continent sud-américain. Ensemble délimité par la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis au Nord et le cône sud (Argentine, Chili, Uruguay), dans la partie méridionale du continent.

« Émergence » : Processus de rattrapage économique et politique (influence) des pays développés par des pays qualifiés d’« émergents ». Ce processus se caractérise par une forte croissance du PIB et un développement accru (redistribution de cette croissance à l’ensemble de la population).

Stade de la réflexion : l’émergence des pays d’Amérique latine est effective à partir des années 1980-1990 à travers les performances économiques du Chili ou du Mexique (après la restructuration de sa dette à la fin des années 1980). Il y’a donc un point de départ de l’émergence en Amérique latine relativement commun (du moins entre plusieurs puissances).

Absence de « ? » : On s’intéresserait alors à un bilan, à un constat sur une situation à un instant donné plus qu’à la possibilité/à la prospection. On ne se demande pas sous quelles conditions l’émergence serait plurielle ou unique, on se demande si cette émergence est véritablement plurielle ou non.

« Émergence plurielle » : Pluralité des niveaux de développement (grandes différences entre le Brésil, un « BRICS » ou Haïti, un PMA) mais aussi des modèles de développements (projet politique, économique et social porté par un parti ou un leader dans un pays donné).

Stade de la réflexion : Ainsi, si le continent semble émerger de manière uniforme (avec un début de processus relativement commun) - c’est ici notre point de départ de la réflexion-, il connaît une grande diversité de modèles de développement et de niveaux de vies. On garde ici à l’idée qu’une distinction est possible entre modèles de développement et niveaux de vie.

 

Problématique/Idées de conclusion/Plan

Problématique

Rappel « Rapport de Jury » (ESCP 2013)

L_amerique_latine_une_emergence_plurielle_malgre_2.jpg

« astuce » préalable: On peut prendre une feuille de brouillon et la couper en 3 parties inégales. Une petite partie en haut pour y mettre la problématique, une grande partie au milieu pour y mettre les 3 grands axes du plan exposés très clairement et une partie en bas de page pour mettre les idées de conclusion.

« conseil des correcteurs » : Après la définition des termes du sujet, il convient de bâtir un plan qui répond à une problématique. Cette réponse est rappelée dans la conclusion. Plusieurs possibilités s’offrent donc à nous ici :

  1. Si la problématique est immédiatement « donnée » (majorité des sujets) on l’écrit et on essaye d’y répondre directement dans la partie conclusion pour trouver le plan.
  2. Si la problématique est difficile à formuler, on écrit les premières idées générales qui nous viennent à l’esprit après la définition des termes, à l’instar du point de départ que nous avons mis en évidence à la fin de l’analyse : « le continent semble de prime abord émerger de manière uniforme ». Ces idées pourront constituer une réponse possible ou une partie de réponse au sujet, c’est-à-dire une « grande partie ». Il sera dès lors plus facile de trouver une problématique par la suite.

Ici la problématique est directement formulable, et on peut l’écrire en « problématisant » le point de départ de la réflexion, par exemple :


« Dès lors, l’Amérique latine connaît-elle une émergence homogène ou caractérisée par sa pluralité ? »

Idées de conclusion

On répond alors à cette problématique. Cette réponse va constituer nos éléments de conclusion, puisque celle-ci doit systématiquement comporter une réponse concise à la problématique. Elle est aisée, car nous en avons déjà esquissé les contours dans la définition des termes : « S’il paraît tout d’abord que les pays d’Amérique latine émergent de concert, ils connaitraient cependant certaines difficultés à la fois particulières et partagées, ce qui acterait à la fois d’une pluralité des niveaux de vies à diverses échelles géographiques, mais aussi des modèles de développement en Amérique latine ».

Notre réponse va clairement dans le sens de la pluralité de l’émergence, mais reste toujours dans la nuance (nous avons bien démontré que cette émergence avait un point de départ historique commun). On remarque que nous avons ici des idées déjà arrêtées pour le plan étant donné que cette réponse constitue le point d’arrivée de notre réflexion.

« astuce » : votre réflexion se devant d’être nuancée, il est de bon ton d’utiliser des structures qui témoignent d’une certaine humilité et qui ne soient pas catégoriques. Le conditionnel est donc de mise, mais vous pouvez aussi des verbes tels que « semble », « paraît », « ne saurait être nécessairement » …)

Plan

Rappel « Rapport de Jury » (ESCP 2011)

L_amerique_latine_une_emergence_plurielle_chaque_sujet.jpg

Le plan est donc le témoin de notre effort de réflexion en même temps qu’il est une réponse nuancée et progressive à notre problématique (voire l’annonce du plan dans l’introduction rédigée pour s’en convaincre).

Si la réponse à la problématique dans les idées de conclusion a été correctement menée, trouver un plan est plus aisé car vous savez où vous allez (en l’occurrence vous montrez que l’émergence serait effectivement plurielle, bien que le point de départ soit relativement commun et partagé).

Le plan serait donc :

  1. (qui va dans le sens du point de départ de la reflexion) « les pays d’Amérique latine semblent émerger de manière homogène depuis les années 1980 et 1990 »
  2. « Toutefois, ces pays ont connu ou connaissent des difficultés diverses dans leur développement et leur aspiration à la puissance » (on nuance le point avancé en première partie)
  3. « ce qui révèlerait une certaine pluralité dans l’émergence, à la fois des niveaux de vie mais aussi des modèles de développement à diverses échelles au sein du continent »

Plan détaillé

« conseil des correcteurs » : Chaque partie doit comporter deux à trois sous parties, dans l’idéal de longueurs égales. On peut par exemple faire A) économie/social B) Géopolitique (et éventuellement C) Aspects culturels). Il est aussi assez heureux de donner un cadre historique à la démonstration dans le I) A). Le but est ensuite de donner un exemple par sous partie (au plus deux, afin de ne pas « dissoudre » le propos lors de la rédaction)

  1. Les pays d’Amérique latine partagent une dynamique commune de développement et d’émergence depuis les années 1980 et 1990…

    1. Une stabilisation politique qui précède et permet le développement et l’émergence (cadre historique et politique)
      Exemples : Mouvement global de démocratisation avec la chute des dictatures (fin de Pinochet au Chili, de Somoza au Nicaragua), pouvoir politique qui s’ouvre au minorités ethniques (Evo Morales en Bolivie).
    2. Un développement et une émergence économique de l’Amérique du Sud
      Exemples : Les plans d’ajustements structurels du FMI actent des réformes en faveur de la performance économique (Mexique 1982, privatisations). Le développement et l’émergence de l’Amérique du Sud est visible avec l’affirmation de véritables puissances (Brésil, Mexique, Argentine) et leurs firmes, comme Embraer + Programme sociaux (Fome Zero au Brésil sous Lula)
    3. Une affirmation géopolitique croissante
      Exemples : Brésil membre des BRICS. La volonté d’avoir une place de membre permanent au CS de l’ONU.
  2. ..toutefois, ces pays connaissent des difficultés diverses dans leur développement…

    1. Des difficultés politiques et sécuritaires toujours réelles qui freinent le développement et l’émergence.
      Exemples : l’omniprésence de la violence des Maras (MS 18 et MS21) en Amérique Centrale, ainsi que les cartels de la drogue (Sinaloa) au Mexique. En outre, la Colombie a été jusque récemment déstabilisée par les FARCS.
    2. Des difficultés économiques et sociales qui freinent le développement et l’émergence.
      Exemples : la crise sociale que connaît le Brésil aujourd’hui, la relation difficile avec la finance mondialisée (dette Argentine, scandale ENRON).
    3. Des retards face aux défis du développement durable qui freinent le développement et l’émergence.
      Exemples : Économies fondées sur l’extractivisme (on parle même de « Néo-extractivisme » en Amérique du Sud : Pétrole au Mexique (Petrobras). Déforestation croissante de l’Amazonie pour la culture du soja (modèle agricole extensif).
  3. … qui révèlent une pluralité des modèles et des niveaux de développement à diverses échelles, consacrant une émergence plurielle et parfois contradictoire en Amérique du Sud.

    1. Une pluralité des modèles politiques et économiques pour atteindre l’émergence…
      Exemples : Cuba et l’ALBA (autour du Venezuela), la volonté de trouver une autre voie vers l’émergence économique et politique (but : s’affranchir des États-Unis) face aux autres modèles.
    2. Une pluralité dans les niveaux de développement à l’échelle du continent
      Exemple : Pays émergents importants tels que le Brésil, l’Argentine ou le Mexique. Haïti est par ailleurs un PMA. Des organisations régionales qui jouent un rôle non négligeable dans l’émergence (MERCOSUR, ALENA..)
    3. Une pluralité de l’émergence qui se caractérise par une distinction entre des territoires pleinement mondialisés et émergés et d’autres en déprise, non-émergés, au sein même des États.
      Exemples : les bidonvilles sur le continent : Favelas, villas miserias. Zones agricoles très performantes au Brésil (Grandes exploitations types Latifundio) et d’autres peu performantes (minifundio).

     

    Introduction rédigée

    Le président Lula da Silva a symbolisé au cours des années 2000 l’émergence du Brésil sur la scène sud-américaine et mondiale. Alors que le pays s’affirme comme l’un des « grands émergents », Haïti reste aujourd’hui l’un des pays les moins avancés, démontrant une grande pluralité des niveaux de développement en Amérique latine.

    L’Amérique latine est délimitée par la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique au nord et la terre de feu au sud. Elle regroupe l’ensemble des pays d’Amérique du Sud où une langue romane est majoritaire. Le continent connaît depuis les années 1980 et 1990 une émergence économique et géopolitique (processus de rattrapage progressif des pays développés, caractérisé par une forte croissance du PIB et un développement accru) sur la scène américaine et mondiale avec l’affirmation de puissances régionales telles que le Brésil, le Mexique ou l’Argentine. Cependant, une grande partie du continent reste aujourd’hui en proie à des difficultés de de développement majeures et à des fragilités politiques, comme en Bolivie, État aujourd’hui en difficulté sur la question de l’eau. Au-delà des la pluralité des niveaux de développement, la voie de l’émergence pourrait également se caractériser par une grande diversité des modèles économiques, sociaux et politiques pour rattraper les niveaux de vies des PDEM (Pays démocratiques à économie de marché).

    Dès lors, l’Amérique latine, connaît-elle une émergence homogène ou caractérisée par la pluralité ?

    Si les pays d’Amérique latine semblent émerger de manière homogène depuis les années 1980 et 1990 (I), ces pays ont connu ou connaissent des difficultés diverses dans leur développement et leur aspiration à la puissance (II), ce qui révèlerait à la fois une pluralité des niveaux mais aussi des modèles de développement à diverses échelles au sein du continent (III).

     

    Carte et légende

    Carte

    Sujet et correction exercice Géopolitique en prépa

     

    Legende

    Corrigé exercice Géopolitique Prépa

     

    À retenir - l’essentiel autour des recommandations du jury

    • La définition des termes était ici encore une fois primordiale : Elle nous permettait d’enrichir la « pluralité » de l’émergence (différences des niveaux de vies ET différences des modèles de développement).
    • Les sujets sans « ? » impliquent un « décalage des enjeux », entre qualités d’exposition et de réflexion. Ici, une réflexion solide sera le premier critère valorisé alors que sur les sujets formulés en question, les qualités d’expositions et de réflexion sont évaluées de manière égales.
    • Problématisation sur un sujet sans « ? » : définir les termes comme à l’accoutumée et s’interroger sur les oppositions entre eux (on définit toujours les termes entre eux).
    • Exprimer clairement et simplement la problématique reste capital malgré la profondeur du sujet (commun au sujet sans « ? »).