Résumé de l'article

Dans un précédent article, nous évoquions les fautes impardonnables le jour d’une épreuve. Pour les germanistes, le nombre de fautes à éviter est conséquent. Il faut bien placer les mots dans les phrases, connaître ses déclinaisons, varier son vocabulaire, ne pas se tromper dans les virgules etc… Dans cet article, nous pouvons nous focaliser justement sur le vocabulaire. Les rapports de jury notent très souvent des erreurs lexicales courantes. Or, leur omniprésence aux concours fait que les correcteurs les sanctionnent très lourdement, plus que d’autres fautes. Il faut donc comprendre que ces fautes sont à oblitérer.

Certains mots, très proches de facto, ne veulent en réalité pas du tout dire la même chose. D’autre part, si certaines expressions peuvent se traduire de la même façon en français, il arrive souvent que l’allemand possède ses propres nuances. Ces dernières sont à connaitre, afin de ne pas faire d’erreurs des termes comme Als, wenn et ob. Dans cette première partie, nous énumérerons diverses fautes, en lien avec le vocabulaire. Ensuite, dans un autre article, nous verrons les fautes lexicales davantage en lien avec la grammaire.


Les fautes lexicales en lien avec le vocabulaire

1) Les verbes
  • Kennen VS können VS wissen. Le problème récurrent ici est que les élèves qui confondent kennen et wissen ont souvent le know anglais en tête, qui englobe les deux nuances de ces verbes. En fait, il faut retenir que wissen = savoir quelque chose (Ex : Wir wissen gar nicht, was wir wollen : nous ne savons pas du tout ce que nous voulons), tandis que kennen signifie connaître (quelqu’un ou quelque chose). Attention toutefois, si on parle d’une capacité à savoir faire quelque chose (comme nager, marcher ou d’une activité), là on utilisera können (Ex : Er kann Schlagzeug spielen : Il sait jouer de la batterie).
  • Schauen VS zeigen. Encore une fois, le problème vient de l’anglais, et plus précisément du verbe to show (montrer). Mais le verbe schauen ne renvoie pas du tout à cette idée, puisqu’il signifie regarder quelque chose. Pour dire montrer en allemand, on utilisera justement zeigen.
  • Dürfen VS können : Une grosse faute ici, surtout lors d’un oral. Les élèves emploient souvent le verbe können pour demander s’ils peuvent faire quelque chose. En fait, ils demandent une permission, et non pas s’ils peuvent (en terme de capacité) faire quelque chose. Par exemple, c’est la différence entre ces deux phrases : « Darfst du schwimmen ? » (As-tu le droit de nager?) et « Kannst du schwimmen ? » (Sais-tu nager?). Une différence subtile mais fondamentale pour les germanistes.
  • Nicht müssen VS dürfen : Là encore, les Anglais nous ont embrouillé avec le verbe must. En effet, « ne pas pouvoir faire quelque chose » ne se dit pas « nicht müssen », mais plutôt nicht dürfen (Ne pas avoir l’autorisation). « Nicht müssen » signifie réellement « ne pas être forcé à, ne pas être obligé de ».
  • Fördern VS fordern : Sûrement la faute la plus classique, à bannir. Fördern signifie encourager, favoriser, tandis que fordern signifie exiger, réclamer. Un moyen mnémotechnique est de penser à M.Ford qui exigeait plus de productivité de la part de ses ouvriers. (Associez Ford à exiger).
  • Zahlen VS zählen : Ces verbes sont certes difficiles à différencier. Zahlen veut dire payer, tandis que zählen veut dire compter.
  • Bekommen et Werden : Encore un problème lié à l’anglais. Bekommen n’a rien à voir avec to become, puisqu’il signifie recevoir, obtenir. Pour dire devenir, on utilisera werden.
  • Le trio Verbringen VS Spenden VS Aus/geben. L’anglais (surprise !) est à l’origine de ces nombreuses confusions. Beaucoup d’élèves croient que spenden (qui ressemble à to spend : dépenser / passer du temps) a le même sens en allemand. Ce n’est pas le cas, et c’est une grave faute (peut-être LA plus grave !). Oubliez donc ici l’anglais, et considérez que passer du temps se dit verbringen, et dépenser : Aus/geben.

Voici d’autres verbes à bien savoir différencier : Bieten VS Bitten (Deux verbes irréguliers de surcroît aux formes différentes), ou encore danken + Datif VS denken…

2) Les noms
  • Mann VS man. C’est une faute récurrente ici : man signifie le « on », tandis que der Mann veut dire l’homme.
  • Das Leben VS die Liebe : Une faute aussi commune, mais là plus difficile à expliquer. Das Leben = la vie, et l’Amour = Die Liebe.
  • Der Verdienst et Das Verdienst. Le premier signifie le gain, le bénéfice, alors que l’autre renvoie au mérite. Comme quoi, un simple genre peut tout changer !
  • Der See VS Die See, ou le Lac contre la Mer… Encore une fois, attention au genre ! D’autres mots sont dans le même style (Ex : der Erbe/das Erbe)
  • Das Wort (Pluriel Wörter) VS das Wort (Pluriel Worte). Ici, la différence se fait donc sur le pluriel. Dans le premier cas, il s’agit du mot, le terme (généralement le mot écrit). Par exemple, « tu apprends des mots espagnols » : « du lernst spanische Wörter ». Dans l’autre cas, il correspond du mot prononcé, de la parole.
  • Die Menschheit VS die Menschlichkeit. Là, il est vrai qu’il est simple de confondre ces deux termes, et en soi, ils correspondent au même mot français : l’Humanité. Mais le premier renvoie à l’humanité comme l’ensemble de tous les hommes, tandis que l’autre s’ancre dans l’humanité, comme vertu, et comme dignité humaine.
3) Les adjectifs
  • Eigene VS Einige : La ressemblance entre ces deux mots est à l’origine de nombreuses confusions. L’adjectif eigene signifie personnel, à soi tandis que einige traduit quelques. Rien à voir donc.
  • Bereit VS fertig : Ici, le problème vient du français et du fait que nous traduisons ces deux termes par le mot prêt. Mais en fait, il y a une distinction à faire. Fertig sein veut dire être prêt, dans le sens d’avoir terminé quelque chose. Bereit sein signifie davantage être disposé à faire quelque chose (Ex : Je suis prêt à passer l’examen : Ich bin bereit, die Prüfung abzulegen.).
  • Richtig VS gerecht VS gut : Ces trois termes traduisent un sens positif, mais il y a des nuances. Gut signifie bien, bon (Dans le sens d’un bon travail par exemple). Richtig est légèrement différent. Il traduit certes bien, mais surtout il y a l’idée que la chose proposée convient, qu’elle est parfaitement de circonstance ( Ex : Tu as fait le bon choix : Du hast die richtige Wahl getroffen). Enfin, gerecht traduit l’idée qu’une chose est équitable, qu’elle est juste.