Accepter ou cuber : le dilemme…

Voilà une question qui revient très souvent… La réponse est comme d’habitude : ça dépend !

Si vous voulez faire de la finance, il est certain que les Big Five (D’HEC à l’EDHEC) sont préférables. Certains grands groupes ne recrutent même que des HEC-ESSEC-ESCP pour certains postes de management. En revanche, si vous souhaitez faire du marketing, monter votre boîte, travailler dans les ressources humaines, le contrôle de gestion ou l’audit, une école intermédiaire est largement suffisante.

Dernière chose : d’expérience, les années de cube se passent bien. Dans 99% des cas, les écoles intégrées sont meilleures que celles obtenues en carré. Je vous rappelle que, cette année, Sarah D., cube à Henri IV, qui n’avait rien eu du tout l’année dernière, est à HEC et termine 2ème de l’ESCP. Jessica M., qui n’avait rien eu en carré, a terminé son année de cube avec l’ESCP en poche. L’année dernière, Diane V. (témoignage), qui pensait ne pas avoir la force de cuber après deux années de travail acharné à Carnot, a cubé à Douai et a certainement vécu la plus belle année de sa courte vie ! Elle est aujourd’hui à l’ESCP. Il y a toujours les contre-exemples et sales histoires de ceux qui tombent malades ou qui finissent par avoir une moins bonne école qu’en carré. Mais ça n’est pas du tout la majorité. Par définition, le concours est aléatoire. Mais les risques de défaillance en cube sont limités. Et le corps d’un jeune étudiant de 20 ans est suffisamment robuste pour supporter encore une année de labeur.

A vous de voir…

Laisser un commentaire