CoachingPrépa HEC

J’ai planté mon premier DS : Que faire?

Le passage en classe préparatoire se caractérise par une chute de vos notes, et les résultats aux premiers DS sont souvent mauvais et assez choquants. Certains élèves, qui avaient des notes excellentes en Terminale, se retrouvent avec des notes médiocres et ce, dans la plupart des matières. Comment interpréter ces notes, et que faire pour retrouver une dynamique positive?

1er Étape : Digérez et relativisez un peu votre note.

Ce conseil s’adresse particulièrement à ceux qui ont une fâcheuse tendance à dramatiser leur(s) note(s), et à penser que tout est fichu, alors qu’ils ont uniquement échoué au premier DS. « Le Prof va croire que je suis nul(le) pendant toute l’année » déclarent les plus déprimé(e)s. Il faut s’éloigner de cette idée. Ce qui est le plus intéressant pour réussir, ce n’est pas d’où vous partez, mais le chemin que vous allez accomplir, et les professeurs en sont conscients.

Il arrive que certains enseignants enfoncent le clou à travers des remarques désobligeantes et humiliantes. Passez outre celles-ci, et faites le tri entre les piques et les véritables conseils de vos professeurs. Si cela vous énerve vraiment, allez vous défouler après les cours (avec du sport par exemple).

N’oubliez pas non plus que vous aurez d’autres examens, khôlles etc… et que les possibilités pour faire ses preuves sont nombreuses en classe préparatoire. Et surtout, gardez en tête que cela reste une note. Vous ne vous résumez pas à un simple chiffre, ou à un devoir ! Ne vous découragez donc pas, et ne broyez pas du noir.

Toutefois, il arrive que certains, afin de corriger le tir, mettent toutes leurs forces dans la matière ratée, voire à y consacrer des journées entières. Les risques que vous encourez sont simples : négliger les autres matières, vous épuiser et ne plus savoir où donner de la tête par la suite. Il faut donc rester dans tous les cas réaliste et positif.

2eme Étape : Voyez ce qui ne va pas dans ce premier essai.

Il arrive parfois que certains ne prennent pas cet échec au sérieux. Or, planter son premier DS est un signe fort. Si vous voulez réussir, prenez ce résultat en compte. Un passage obligé est alors la reprise et l’analyse de sa copie. Inutile donc de jeter de rage votre copie à la poubelle ou de la laisser traîner sur votre bureau. Il faut rapidement que vous perceviez les origines de cette note.

Si la difficulté provient d’un problème de cours, sachez qu’il faut rapidement se mettre à travailler, et à rattraper votre retard. Le cours sera toujours et quelque soit la matière, le pilier de vos devoirs. Sans lui, n’espérez pas dépasser les 7/20 en histoire ou en culture générale. Surtout, n’ayez pas un « jet-lag » entre vos différents cours, et ce dès le début de l’année.

Si le problème de ce premier DS provient de la méthodologie, lisez bien les commentaires de vos professeurs et décortiquez votre copie. Dans la majorité des cas, les premiers échecs en classe préparatoire sont dus non pas à un manque d’apprentissage, mais à un défaut deans les méthodes. Ce n’est pas très difficile de les corriger. Si vous voulez faire ça correctement, notez sur une feuille les choses à améliorer pour le second devoir (Par exemple, ne pas faire une conclusion indigente, faire une bonne accroche, ou encadrer vos résultats). Vous pourrez la relire avant le prochain devoir.

Si le problème vient d’ailleurs (Mauvaise écriture, pas le temps de finir, ou orthographe douteuse par exemple), mettez-vous également en règle ! Ouvrez donc par exemple ce bon vieux Bescherelle.

3e Étape : Voyez comment vous dépasser.

Face à ce premier signal, et lorsque vous avez terminé d’analyser votre copie, ne vous refermez surtout pas sur vous-même ! Essayez de mettre la main sur la copie du major. Cela vous permettra non seulement de mieux cerner les attentes du professeur, mais aussi, cela peut vous faire relativiser votre note. Si vous aviez bien appris votre cours, vous réaliserez qu’en fait votre premier DS aurait pu être encore meilleur et ce avec seulement quelques corrections (mise en forme, relecture, être plus rapide etc…).

Aussi, n’hésitez pas à aller voir vos professeurs à la fin du cours, ou encore à vous renseigner auprès d’autres spécialistes de la classe préparatoire, comme MyPrepa, surtout si vos professeurs restent hermétiques à vos diverses questions.

4e Étape : Réalisez également qu’échouer est une chance.

On a tendance à trop souvent penser qu’il faut sans cesse réussir pour être le meilleur. Or, lorsqu’on demande à certains, quelles sont leurs astuces pour être au sommet, ils vous répondront souvent que leurs échecs sont la clef de la réussite. Il faut donc savoir en tirer les enseignements.

Par exemple, si vous aviez compris la méthodologie et appris le cours, mais que vous étiez épuisé devant ce premier DS, causant ainsi votre échec, cela signifie que vous n’avez pas écouté votre corps. Cette déception sera donc une belle leçon de vie. Il est essentiel de faire des pauses de temps en temps, de sortir un peu et de faire du sport. « Comment faire pour tout concilier ? » me diront certains. Tout est une question de timing et d’organisation.

Gardez à l’esprit que vous réussirez et que l’échec est souvent une étape incontournable. Comme le disait Churchill : « « Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme. ». Ne renoncez donc pas, et poursuivez dans vos efforts, vous allez y arriver. A contrario, ceux qui ont toujours réussi sont parfois ceux qui vont échouer aux moments décisifs (ici les concours), et ils sont parfois nombreux dans ce cas ! Dès lors, voyez ce premier DS, comme le début d’une belle aventure qui devrait normalement se terminer en beauté par votre admission dans une grande école. Sachez aussi que cette mentalité vous sera également très utile dans votre vie professionnelle future, où votre résilience sera à de multiples reprises testée.

En conclusion

Commencez par digérer votre note et ne dramatisez pas sur cette première note. Elle est certes importante, mais elle n’est pas décisive dans votre réussite aux concours. Reprenez également toujours votre copie et identifier les divers problèmes. Était-ce un souci de cours, de méthodologie ou était-ce encore autre chose? Mettez alors en place des méthodes efficaces (faites vous des To-Do List, ou renseignez vous auprès des professionnels de la classe préparatoire, qui sont également passés par là!) pour faire en sorte que votre second DS soit meilleur que le premier. Enfin, considérez cet échec comme quelque chose de nécessaire, positif et de momentané en vue d’une future réussite. Bonne chance pour votre second DS !

Laisser un commentaire