Économie - ESHPrépa HEC

Maîtriser les enjeux de l’inflation en dissertation

Par 28 octobre 2019 Pas de commentaires

L’inflation est un phénomène important qui a fait et fait encore l’objet de nombreux questionnements dans l’histoire économique. Le fait qu’il soit un chapitre à part entière du programme d’ESH n’est pas anodin et la maîtrise de ce dernier pourra vous servir lors de vos épreuves écrites comme orales.

Voici les points principaux que vous devez retenir (la liste n’est évidemment pas exhaustive et ne vous dispense pas de suivre les cours de vos professeurs ou d’étudier ceux de manuels comme celui de MyPrepa).

Citations

Il y a de nombreuses citations traitant de l’inflation. Je vous propose ici deux citations (une plutôt comique et une autre plutôt poétique) décrivant deux aspects différents de l’inflation.

  •  Karl Otto Pöhl, président de la Bundesbank entre 1980 et 1991 (1980) : « L’inflation, c’est comme la pâte dentifrice : une fois qu’elle est sortie du tube, il est impossible de l’y faire rentrer ; ainsi, il vaut mieux ne pas appuyer trop fort sur le tube. »

Ce qu’il faut retenir de cette citation : L’inflation est un outil puissant qui doit être maîtrisé car une fois que l’inflation est présente et importante, il est extrêmement compliqué de la « limiter » (il faut entendre par là un retour à un objectif d’inflation de 2% que cela soit pour la FED ou encore pour la BCE).

  •  André Maurois (1965) : « L’inflation est l’œuvre du diable, parce qu’elle respecte les apparences et détruit les réalités. »

Ce qu’il faut retenir de cette citation : L’inflation présente un caractère ambivalent. Elle peut avoir de nombreux effets positifs (réduction du poids de la dette publique…) mais elle semble également présenter des effets négatifs (baisse du pouvoir d’achat des ménages dont le salaire n’est pas indexé sur l’inflation, possibilité d’engendrer une hyperinflation si elle n’est pas bien maîtrisée …).

Définitions

Pour les apprentis Sherlocks, vous avez sans doute remarqué que j’ai utilisé le terme d’hyperinflation dans la partie précédente 😉

Même si cet article traite de l’inflation, il y a d’autres termes que vous devez connaître et maîtriser car ils ont un lien étroit avec l’inflation.

  •  Inflation : Situation de hausse généralisée et durable des prix des biens et des services
  •  Hyperinflation : Situation où les prix augmentent à un rythme supérieur à    50% par mois selon Phillip Cagan (1956)
  •  Désinflation : Situation de ralentissement du rythme de l’inflation
  •  Déflation : Situation de baisse durable et auto-entretenue du niveau général des prix
  •  Reflation : Situation de reprise de l’inflation après une période de déflation
  •  Stagflation : Situation où il y a une inflation élevée parallèlement à une croissance économique faible

Contexte

Contextualiser ses propos est quelque chose que l’on fait assez naturellement lorsque l’on parle. Pourtant, l’on oublie souvent de le faire lorsque l’on rédige une dissertation d’ESH. Voici quelques dates qu’il faut connaître lorsque l’on parle de l’inflation :

  •  XXe siècle

1923 : Hyperinflation allemande

1933 : New Deal de Roosevelt (c’est un exemple de politique de reflation)

1970 : Stagflation

1973 : Premier choc pétrolier (multiplication par 4 du prix du pétrole)

1979 : Second choc pétrolier

1981 : Relance Mauroy en France (pour lutter contre la stagflation)

  •  XXIe siècle

2008 : Crise des subprimes, politique du Quantitative Easing (QE) aux Etats-Unis

2010 : Crise des dettes souveraines en Europe

2015 : Politique du QE en Europe

 

Auteurs 

Quand vous rédigez une dissertation, vous avez à votre disposition un ensemble d’outils pour appuyer vos propos : chiffres, faits historiques, graphiques et équations (je vous en parle dans la partie suivante) mais aussi auteurs ! Les auteurs sont un incontournable lorsque l’on rédige une copie d’ESH. Voici une liste de quelques auteurs que vous pouvez mobiliser sur un sujet concernant l’inflation :

  • Jean Bodin et sa Théorie quantitative de la monnaie (1568)
  • Irving Fisher, The Debt-Deflation Theory of Great Depressions (1933).
  • Milton Friedman, Inflation et systèmes monétaires (1968)
  •  Henri Sterdyniak et Michèle Debonneuil, La boucle prix-salaires dans l’inflation (1984)
  • Patrick Artus et Marie-Paule Virard, La folie des banques centrales : Pourquoi la prochaine crise sera pire (2016)

Graphique et équations

Quand on écrit une dissertation d’ESH, l’on pense souvent à une copie où il n’y a que du texte. Pourtant, les graphiques et équations ont tout à fait leur place dans une dissertation. Voici une liste de quelques graphiques et équations qui peuvent être mobilisés dans un sujet sur l’inflation ou les politiques économiques (elles ont une influence sur l’inflation) :

  • Courbe de Philips : il s’agit d’un graphique qui vous montre les interactions entre l’inflation et le chômage
  • Equation de Fisher : il s’agit d’une équation qui vous montre les liens entre le taux d’intérêt réel et le taux d’intérêt nominal
  • Règle de Taylor : il s’agit de la règle que suivent les banques centrales en matière de taux d’intérêt

Je vous invite à jeter un coup d’œil à cet article pour savoir comment inclure votre graphique ou équation dans une copie.

 

Actualité

  • Vous l’avez sans doute remarqué ou au moins entendu dans l’actualité économique de ces dernières années : l’inflation ne « redémarre pas » (taux d’inflation d’1,2% au sein de la zone euro selon Eurostat en juin 2019). La BCE a mis en œuvre plusieurs mesures pour justement favoriser l’inflation: politique monétaire ultra-accommodante avec son fameux Quantitative Easing, baisse des taux directeurs (aujourd’hui, nous vivons même dans une période de taux négatifs !) … mais tous ces éléments n’ont eu que peu d’effets sur l’économie réelle.

 

  •  Ces derniers mois, une situation encore plus inédite est apparue. En raison de l’impact des taux d’intérêt négatifs, certaines banques européennes ont décidé de taxer les dépôts de leurs clients. Il faut savoir que les banques commerciales subissent des taux d’intérêt négatifs de la BCE sur leurs propres dépôts (cela veut dire en quelque sorte qu’elles doivent payer pour conserver leur argent à la BCE) et vous prêtent à des taux d’intérêt négatifs (cela veut dire en quelque sorte que l’on vous paie pour emprunter) pour vous encourager à investir et consommer. Pour faire face à ce décalage qui coûte cher aux banques européennes (8 milliards d’euros en 2018), certaines d’entre elles ont donc décidé de taxer les dépôts de leurs clients. Les établissements Lombard Odier en France ont ainsi décidé de taxer à partir d’octobre 2019 les dépôts supérieurs à un million d’euros en liquide.

Quelques exemples de sujets donnés sur l’inflation (liste non exhaustive) :

  • À l’écrit

– Les Etats ont-ils encore à arbitrer entre le chômage et l’inflation ? (HEC, 2016)

– L’inflation est-elle la meilleure des solutions pour résoudre les crises de la dette publique ? (ESCP, 2012)

– L’inflation est-elle toujours et partout un frein à la croissance économique dans les pays développés ? (ESCP, 2007)

  • À l’oral

– Faut-il craindre le retour de l’inflation ? (ESCP, 2018)

– Inflation et croissance en France depuis le début du 20e siècle. (HEC, 2016)

– L’inflation a-t-elle été et est-elle une solution à la crise ? (ESCP, 2014)

 

Pour continuer à vous améliorer et bien vous organiser pour être efficace en ESH, je vous encourage à faire un planning de travail efficace.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires !

Laisser un commentaire