CoachingMaths HECPrépa HEC

6 étapes à suivre pour bien travailler les maths en prépa

Tu es en première année et tu ne parviens pas à t’organiser face à cette charge énorme de travail que sont les maths ? Tu as acheté une montagne d’annales pour ta deuxième année et tu ne sais pas par où commencer ?

Si tu entends « Travaille tes maths, c’est ça qui m’a rapporté les points au concours » à chaque fois que tu croises un intégré, alors cet article est fait pour toi ! Et oui entre des coefficients astronomiques, des centaines d’annales et des kilomètres de formules, les maths peuvent effrayer, pourtant si tu sais t’y prendre, si tu appliques quelques conseils simples, les maths peuvent devenir ton principal allié.

 

Reprendre les notions vues en classe juste après le cours

Moi non plus je ne comprenais pas tout en classe, et c’est bien normal. Exercices, démonstrations, théorèmes, tu ne peux pas tout comprendre « en live ». Et tu as parfois l’impression de comprendre quand ton prof explique, mais une fois seul face à l’exercice, c’est une toute autre histoire. Mon premier conseil est donc de reprendre ce que tu as vu en classe le soir même, relis exercices et démonstrations, intègre les théorèmes, même si tu as du retard dans un autre chapitre ou une autre matière. Cela te permettra d’être « à jour » pour les cours suivant et de faciliter grandement l’apprentissage du cours, qui sera beaucoup plus facile si ce dernier est « frais » dans ta tête.

 

Connaître le cours avant de vouloir faire des exercices ou des annales

Tu as parfois envie de passer directement aux exercices d’application, aux annales avant de connaître parfaitement ton cours en te disant que le cours finira bien par rentrer à force d’exercices. Je te conseille de ne pas choisir cette « solution de facilité » et d’apprendre parfaitement ton cours avant de vouloir passer aux exercices. Outre les théorèmes et formules que tu ne peux connaitre qu’en sachant ton cours, cela te permettra de comprendre la structure globale de l’exercice, de voir les liens entre les questions et de replacer l’exercice dans le cadre du cours pour l’aborder plus facilement.

Comprendre les démonstrations, sans forcément les connaitre par cœur

Je ne savais pas vraiment que faire des démonstrations de théorèmes au début. D’un côté je me disais qu’elles ne sont jamais demandées (du moins à l’écrit) et de l’autre mon prof nous demandait de les apprendre par cœur. Je te conseille un intermédiaire qui m’a aidé à comprendre beaucoup de notions et d’avoir plus de recul sur les théorèmes sans pour autant passer des heures à apprendre des démos qui ne seront jamais demandées. Relis tes démos, essaie de les comprendre et pose des questions à ton prof si tu n’y parviens pas (s’il a choisi de la donner en classe, c’est que tu peux la comprendre), connais les principes et théorèmes qu’elles utilisent, mais ne les apprends pas par cœur. En effet, tu ne dois pas être capable de les refaire, elles doivent te servir d’outil pour relier le théorème ou la propriété à un contexte plus global.

 

Aborder les annales de manière graduelle

Une fois le cours appris et les démonstrations comprises, tu peux passer aux annales. Je partageais les annales en trois types que je faisais petit à petit pour progresser sur le chapitre concerné. D’abord tu as les exercices d’application directe, ce sont les exercices de cours ou le début des DM, travaille les en premier, ils te permettent de savoir si tu connais bien ton cours et ils te montrent l’utilité première de chaque propriété. Dans un second temps, passe aux annales Ecricome, EDHEC et EM, les questions restent souvent proches des applications directes du cours et tu trouveras, pour chaque chapitre, certaines questions qui reviennent et structurent les problèmes. Apprend à résoudre ces questions. Enfin, une fois que tu as traité quelques sujets Ecricome, EDHEC, EM, tu peux te frotter aux sujets des parisiennes. Ces sujets sont plus difficiles, ils requièrent une compréhension plus globale du cours, et grâce au travail que tu as fourni en amont tu peux réussir beaucoup de questions et devenir encore meilleur. Pas de panique si tu n’arrives pas à tout faire, tu peux avoir 20/20 en ne faisant que 60% du sujet !

 

Faire des fiches méthodes pour les exercices types

Tu remarqueras, si tu appliques le conseil précédent, que certaines questions, voire même certains exercices (comme ces chers polynômes de Lagrange) reviennent de manière régulière dans les sujets. Je te conseille de les repérer en faisant les annales EDHEC / EM et de faire une fiche méthode qui reprend la méthodologie ainsi que la rédaction pour répondre à chaque question. Personnellement, faire mes propres « fiches méthodes » (et je te déconseille de prendre des fiches méthodes toutes faites) m’a permis de gagner beaucoup de temps lors des épreuves, ce conseil est certes chronophage mais terriblement efficace le jour des épreuves. Tu pourras en effet facilement repérer les questions que tu as déjà traité pour y répondre parfaitement et rapidement. J’insiste aussi sur la rédaction, certaines questions demandent une rédaction bien spécifique, et si tu connais les étapes de rédaction tu auras le maximum de points.

 

Ne pas oublier Scilab

En première année, je ne travaillais presque pas Scilab, et j’ai pris un retard très important qui m’a handicapé en début de deuxième année. Mon conseil est donc de travailler Scilab régulièrement ; certains sujets, comme Maths EDHEC S 2017 comportent énormément de Scilab, ce ne sont d’ailleurs souvent pas des questions très difficiles et elles peuvent rapporter gros !

 

A retenir

Voici les étapes que tu dois suivre quand tu commences un nouveau chapitre :

  • Apprendre le cours
  • Lire et relire les démonstrations
  • Faire les exercices de cours
  • Faire des annales Ecricome / EDHEC / EM…
  • … et tenir au fur et à mesure un carnet de fiches méthodes des questions récurrentes
  • Faire des annales parisiennes

 

Face à ces enjeux méthodologiques et pédagogiques, MyPrepa a conçu le premier stage intensif en mathématiques permettant :

– d’avoir un véritable cadrage méthodologique, prenant en compte les différents niveaux des élèves en stage, et se démarquant ainsi dautres instituts de préparation pouvant présenter une approche insuffisamment méthodique,

– aux élèves de disposer d’un replay des 30h de séances de stage afin de rester concentrés sur l’apprentissage en temps réel,

– aux élèves de poser à tout moment leurs questions au professeur : le professeur y répondra pendant la séance suivante. 

 

Laisser un commentaire